Comprendre le financement des factures avec l’affacturage

24
0
Share:
financement de l'affacturage

Nouveau mode de financement et de gestion du poste client, l’affacturage ou factoring (en anglais) est un important outil de trésorerie qui permet à une entreprise d’être accompagnée dans toutes ses étapes de développement tout en garantissant le recouvrement de ses propres comptes. Mais comment fonctionne-t-il en réalité ?

Comment fonctionne l’affacturage ?

Adapté à la trésorerie des sociétés exerçant sur un marché B to B (informatique, négoce, bâtiment…), le fonctionnement de l’affacturage consiste à conclure un contrat de gestion des factures avec une structure financière spécialisée dans le but de définir le cadre juridique propice à cette cession.

De façon pratique, la structure financière nommée « factor ou affactureur » est sollicitée pour « acheter » les factures de l’entreprise, opérer une gestion des comptes clients en assurant les paiements grâce à un fonds de garantie attribué par l’entreprise elle-même. Le factor verse alors les sommes prévues au contrat et se charge de recouvrer les créances échues qu’il reversera à l’entreprise après déduction des commissions.
Toutefois, avant de conclure un contrat d’affacturage, le factor examine le profil client de l’entreprise afin d’évaluer les risques encourus.

Les différents types d’affacturage

Suivant la politique de gestion commerciale adoptée, chaque entreprise peut opter pour l’un des trois contrats de fonctionnement de l’affacturage dont elle juge le mieux adapté :

L’affacturage confidentiel : conclue par une entreprise qui souhaite garder un certain niveau de confidentialité de ses clients en évitant que ceux-ci règlent directement le factor.

L’affacturage notifié non géré : aussi appelé « affacturage semi-confidentiel », il consiste pour une entreprise à confier au factor les créances notifiées tout en se réservant la gestion des recouvrements.

La mention de subrogation : apposée sur la facture du client, cette mention indique à celui-ci que sa facture devra être réglée à la structure d’affacturage subrogée, et non à son débiteur.

Dans le cas particulier de l’affacturage import/export, il est réservé à la gestion de factures émises sur les clients internationaux.

affacturage financement

Quels sont les avantages et les inconvénients de l’affacturage ?

Pour toute entreprise qui y a recours, l’affacturage constitue une solution d’allègement de procédures administratives, étant entendu que le factor offre un service financier complet du poste client (enregistrement de factures, gestion d’impayés, relance…).

L’autre avantage du factoring est qu’il favorise la transformation rapide des créances en échéances de paiement et en apport trésorerie sans imposer un effort aux clients. Mieux, la créance est garantie à 100% par le factor puisqu’il est question d’un contrat de garantie de bonne fin. En tant que telle, l’affacturage est une meilleure solution de gestion des créances, d’évaluation efficace des clients et de préventions de risques clients.

Le principal inconvénient d’un contrat d’affacturage est son coût élevé. En effet, les prestations des sociétés de factoring sont soumises à des commissions très substantielles mais toutefois négociables. D’un autre côté, l’entreprise qui contracte un affacturage risque de dégrader sa relation avec la clientèle car cette solution entraîne une dépersonnalisation des relations entreprise/clients.

 

Pour trouvez la société d’affacturage qui correspond aux besoins d’une entreprise, celle-ci peut éventuellement comparer les différentes solutions et optez pour celle qu’il lui faut. Cliquez ici et comparez facilement les offres d’affacturage présentes sur le marché.

Laisser un commentaire